La religion m'a enchainée, Jésus m'a libérée.

La religion m'a enchainée, Jésus m'a libérée.

Je suis âgée de 89 ans, mère de 6 enfants, et veuve depuis 20 ans.

Je suis heureuse de connaitre Jésus comme mon sauveur et et désire qu'Il règne en Seigneur sur ma vie jusqu'au bout de mes Jours.

J'ai connu Jésus à l'âge de 45 ans.

 Mon seul regret est de ne pas l'avoir connu plus tôt.

 Mon coeur était fermé à l'amour de Jésus, je ne savais pas qu'il m'aimait.

 J'avais une religion que je suivais de mon mieux.

 Issue de famille catholique, je ne savais pas que Jésus était mort pour me pardonner et me sauver.

 Ayant un fils prêtre, je pensais que cela me permettrait de gagner le paradis.

Quand ma soeur la plus jeune de la famille (nous étions 11 enfants) est venue me parler de Jésus, je me suis révoltée contre elle et je me moquais d'elle.

 Je l'appelais « le Christ », surtout quand elle me disait qu'il ne faut pas mentir ni voler.

Je ne me croyais pas pécheresse. Un petit mensonge de temps en temps, tricher sur des petites choses, ce n'était pas voler,

" jusqu'au jour où Dieu m'a ouvert les yeux."

 Pour moi, j'avais une religion, donc le « bon Dieu » me prendrait dans

- son ciel ou

-son purgatoire,

 et changer de religion était une chose impossible. Que diraient les gens ! Tant pis pour Jésus.

Mais à force de prière et de patience,

 ma soeur m'a fait comprendre

-- que Jésus n'avait rien à voir avec une religion.

 La religion m'a enchainée, Jésus m'a libérée, et Il m'aimait.

 J'ai compris que Jésus était mort sur la croix pour moi. pour me réconcilier avec Dieu le Père et me donner la vie éternelle. Je lui ai demandé pardon pour mes péchés. Depuis ce jour le plus beau de ma vie. j'ai un ami a mes côtés dans les bons comme dans les mauvais moments ...

Quel bonheur de connaitre Jésus et de pouvoir le prier chaque jour et le remercier. Le Seigneur me garde chaque jour. et vous dire ce qu'Il a fait pour moi, ne pourrait pas contenir dans ce journal. Il a tant fait !

Jésus m'a guérie plusieurs fois. En 1965, j'étais brûlée aux jambes au 3e degré, et d'après le médecin, je devais remarcher avec de grandes difficultés, si je remarchais !

Mais gloire à Dieu un mois après, je retrouvais l'usage de mes jambes. En 1981, Dieu m'a guérie d'un cancer au sein. Je consultais le docteur pour un rhume. Ce n'est pas le rhume qui a inquiété le médecin, mais une grosseur de la taille d'un oeuf au sein gauche. Après des examens révélant un cancer, une opération était prévue quelques jours plus tard. Pendant la nuit suivante, avec une de mes soeurs, nous avons beaucoup prié et le matin, Dieu avait répondu. La grosseur avait disparu. Nous en avons informé le médecin qui n'en croyait pas ses yeux et qui en a pleuré. Malgré tout, il a voulu que je me fasse opérer. Je ne comprenais pas puisque Dieu m'avait guérie, mais Dieu avait un plan pour sa gloire. J'ai donc été hospitalisée pour l'opération du sein, et quelques jours après le docteur annonce à mes filles, très surprises, que j'avais un cancer du foie et qu'iI ne pouvait plus rien pour moi. Dix jours plus tard, le docteur convoque mes filles dans ma chambre. J'étais en train de lire la Bible et le docteur me demande ce que je fais. Je réponds « Docteur, je lis la Bible, je nourris mon âme de la parole de Dieu ». Il me dit: « C'est bien continuez, je peux vous dire que vous avez une bonne foi et un bon foie ! Il y a dix jours, on vous condamnait et maintenant, je peux vous dire que vous avez un foie de jeune fille. Nous ne comprenons pas, les résultats sont là. ». Je n'ai plus jamais souffert de cet organe. Quelques années plus tard, le diable attaque encore ma santé par un cancer de la peau, mais gloire à Jésus, la guérison m'a encore été accordée.

Et encore l'ennemi a attaqué par un cancer de l'intestin. Là encore Dieu est vainqueur, j'ai vu Sa main sur moi, l'opération s'est bien passée. Deux jours après le diable a redoublé d'efforts en faisant qu'une aide soignante se trompe dans les plateaux de repas. On m'a apporté un plateau bien garni au lieu d'un simple bouillon. Malgré mon étonnement, l'aide soignante a confirmé que ce plateau était bien pour moi. Il était en fait pour une autre dame du même nom. Quand l'infirmière a vu que j'avais tout mangé, elle a alerté tous les docteurs qui étaient très inquiets. Moi je n'y comprenais rien, mais j'étais dans le calme et la confiance de Jésus. La journée s'est bien finie. Je suis même allée à 1a selle, à la grande surprise et au grand soulagement du médecin. Encore une fois, Jésus était tout puissant !

Je le remercie de tout mon coeur. J'aurais encore beaucoup de choses à dire : les merveilles de Jésus sont grandes et inépuisables. Gloire à son Nom!

Mais le plus grand miracle que Dieu ait fait dans ma vie, c'est d'avoir guéri mon âme de la lèpre du péché.

Auteur : Marthe Battu

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site