LA FIN DES TEMPS EST PROCHE


LA FIN DES TEMPS EST PROCHE.

Matthieu 24.1-14.




nous avions tous pensé qu'avec la fin de la guerre froide,
le monde vivrait dans la sécurité.
Avec beaucoup d'espérance, nous avions cru que le progrès technique permettrait l'éradication de la famine et de la pauvreté.
Mais, malgré la réduction de la menace nucléaire, et le progrès scientifique, la situation politique et économique de notre monde ne cesse de s'empirer.
La mondialisation du terrorisme a remplacé la peur nucléaire.
L'aggravation de la pauvreté des pays pauvres remet en question les acquis et la certitude de l'ère moderne. Epidemie

La plupart d'entre nous se
demandent pourquoi, avec tout ce que nous connaissons, et tout ce que nous pouvons faire dans le domaine scientifique, notre avenir n'est pas meilleur?
Bien, il est peut-être temps que nous écoutions attentivement
les paroles du Christ concernant l'avenir de notre planète.

Peut-être comme les disciples nous poserons la question de savoir ce qui prélude à la fin du monde.
"Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de l'avènement du Seigneur et de la fin du monde".
A la question de ses disciples
Jésus répond:

Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier.
Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche.
De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche à la porte. Mat.24.32-33.

Quelles sont les événements que les disciples verront s'accomplir avant le retour du Fils de l'homme?


Jésus affirme:

Prenez-garde que personne ne vous séduise.
car plusieurs viendront sous mon nom, disant:
c'est moi qui suis le Christ.

Et ils séduiront beaucoup de gens. Vous entendrez parler de guerres et des bruits de guerres:
gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. mais ce ne sera pas encore la fin.
Une nation s'élèvera contre une nation,
et un royaume contre un royaume, et il y aura,
en divers lieux des famines et

des tremblements de terre.
Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.
Alors on vous livrera aux tourments, et l'on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes le nations à cause de mon nom.
Alors plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres.
Plusieurs faux prophètes s'élèveront et ils séduiront beaucoup de gens.
Et, parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira.
Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir
de témoignage à toutes les nations.
Alors viendra la fin. Mat.24.4-14.


Remarquons qu'au lieu de simplement énumérer les signes précurseurs à son retour,
le Christ commence par appeler ses disciples à
"prendre garde".
Prenez garde, dit-il parce qu'il y aura risque pour plusieurs
d'entre les disciples de perdre la foi.
Jésus les avertit qu'il y aura
des anti-christ,
des faux messies;
des guerres et
des bruits de guerres;
des soulèvements entre nations et royaumes;
des famines et
des tremblements de terre...
Comme conséquences directes de toutes ces calamités,
les chrétiens seront persécutés et haïs.
Plusieurs apostasieront,
c'est-à-dire renieront la foi.
Il y aura des trahisons,
la haine mutuelle,
la séduction par les faux prophètes,
l'accroissement de l'iniquité,
de l'impiété et
le refroidissement de
la charité des croyants.

En effet,
que constatons-nous aujourd'hui?


Nous vivons un temps particulier de séduction .

Que des nouveautés dans le domaine
religieux! Partout on nous sollicite pour que nous découvrions la pure ou la vraie vérité.
Une vérité peut-elle ne pas être vraie, pour que l'on ait besoin des vérités plus vraies?

Jésus nous avertit, il y aura
des faux Christ.
Notre siècle en connaît plusieurs.
Qui devons-nous considérer aujourd'hui comme faux-Christ?

Est à considérer comme faux-Christ, toute personne qui s'attribue une dignité, ou une mission divine et un pouvoir rédempteur.
Nous devons faire attention à tous les mouvements messianiques qui foisonnent dans nos milieux.
Nous avons facile à adhérer dans des mouvements qui professent des messies de notre race.
Quel engouement ne constatons-nous pas dans nos milieux pour des messies noirs venus sauver les noirs?

Une attention particulière devrait être faite à tous les leaders religieux qui voilent de plus en plus la gloire de Christ pour leur glorification personnelle.
Que des faiseurs des miracles parmi nous!
Si les miracles sont possibles pour ceux qui croient, cela n'exclus pas les miracles d'origine diabolique.
Le chrétiens doivent aiguiser leur discernement spirituel pour ne pas être entraînés par tous les appels au salut que nous entendons de plus en plus dans nos milieux religieux.

Le christ dit qu'il viendra aussi un temps des douleurs .

Notre monde n'a jamais connu des douleurs comme aujourd'hui.
Que de guerres,
des bruits de guerres!
La télévision,
la radio,
les médias en général ne cessent de déverser jusque dans nos salons,
les images et les sons des bombardements,
des pleurs et misères qui se passent partout dans le monde.
Il y a-t-il besoin de citer les différents foyers des tensions qui menacent la paix internationale?


Il y a-t-il de paix dans notre monde aujourd'hui?

Y aura-t-il la sécurité et le bonheur un jour?

Plusieurs intellectuels pensaient ou continuent encore à penser que la paix et le bonheur viendront au monde le jour où tous les peuples atteindront l'auto-suffisance alimentaire.
Certains pensent au contraire que les temps s'amélioreront quand toutes les nations seront atteintes par la civilisation et que la démocratie sera adoptée par tous.
Quoi de plus tranquillisant pour le monde que la solution de la démocratie?

Enfin, le jour où tout le monde pourra dire ce qu'il pense ou opter pour qui il veut, l'arbitraire disparaîtra.
La paix, l'ordre, le bien être seront restaurés.
Illusion que tout cela!
La Bible annonce au contraire la complication de la situation économico-politique internationale:
"Quand les hommes diront:
Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra" (1 Thessaloniciens 5:3).


A l'insécurité sans cesse croissante,
Jésus ajoute le fléau qui ravage le plus le tiers-monde;
la famine .
La Bible nous avertit que
la famine,
la pauvreté sont des éléments annonciateurs de la venue du Seigneur.
Malgré_ les plans de redressement économique, les réajustements structurels que nous proposent sans succès les organismes financiers du monde, la pauvreté et la faim ne cessent de s'augmenter.
Les progrès techniques réalisés en ces dernières décennies dans le domaine agro-pastorale sont impressionnants.
On peut aujourd'hui produire au laboratoire des cultures dix à cent fois plus rentables.
On peut planter ou élever en un temps record.
Mais la faim n'est pas éradiquée pour autant.

La complication de la situation internationale,
les guerres,
les famines,
l'instabilité politique,
les calamités diverses,
feront
que la foi des croyants sera mise à rude épreuve.
Jésus avertit que:

Vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.
Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres...
Et parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira. (vv.9-12).


Tous ces troubles auront pour conséquence spirituelle directe, le refroidissement de la foi des croyants.
Ceux-ci se trahiront,
se haïront.
Combien de fois n'avions-nous pas trahi le Seigneur et les autres parce que nous suivons uniquement nos intérêts?

La haine ne bat-elle pas son plein parmi nous?

Qui aime vraiment son prochain?

Dans l'histoire du monde, y a-t-il jamais eu de siècle plus pourri que le nôtre.
Nous vivons dans un siècle dans lequel n'existe presque plus de morale.
Notre siècle est caractérisé par la recherche effrénée du plaisir.
Notre siècle est le siècle de l'égoïsme
au niveau individuel,
national
et international.
Que remarquons-nous?

Les riches ne deviennent-ils pas
de plus en plus riches
et les pauvres de plus en plus pauvres?

Y a-t-il eu de siècle plus immoral que le nôtre?
Un siècle dans lequel
l'immoralité c'est la moralité, et la moralité, l'immoralité?
Ne vivons-nous pas dans le siècle dans lequel
la sensualité et
la nudité sont signes de civilisation?

Que faut-il dire davantage?

Y a-t-il eu de siècle plus pourri que le nôtre?

L'apôtre Paul nous a déjà avertit de ces choses.
A Timothée son fils spirituel il dit:

Sache que dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.
Car les hommes
seront égoïstes,
amis de l'argent,
fanfarons,
hautains,
blasphémateurs,
rebelles à leurs parents,
ingrats,
irréligieux,
insensibles,
déloyaux,
calomniateurs,
intempérants,
cruels,
ennemis des gens de bien,
traîtres,
emportés,
enflés d'orgueil,
aimant le plaisir plus que Dieu,
ayant l'apparence de la piété,
mais reniant ce qui en fait la force...( 2 Tim. 3:1-5).


Avons-nous besoin de rappeler comment aujourd'hui les hommes sont égoïstes et
cupides?
Avons-nous besoin de dire comment les gens sont fanfarons?

Faut-il dire comment tout le monde est profondément religieux ces derniers temps?

Qui dans notre quartier ne pratique pas une religion?

Qui n'est pas encore inscris sur la liste paroissiale?

Tout le monde est chrétien, mais combien suivent-ils réellement le Christ?

La plupart de nos chrétiens ne suivent pas le Christ,
mais demandent au contraire au Christ d'être assez discipliné pour les suivre dans leurs caprices.
Les chrétiens d'aujourd'hui se suivent eux-mêmes.
Ils suivent leur moi, leurs désirs et volonté.
Nous assistons au refroidissement de la charité comme l'a avertit le Christ.
L'Eglise du Seigneur s'est refroidie terriblement.
Le péché règne désormais en maître dans la vie de chaque croyant.
Qui d'entre nous n'a pas son petit péché tolérable?

Qui d'entre nous n'a pas son petit péché compréhensible?

Qui d'entre nous ne s'excuse pas lui-même de ses quelques compromissions tolérables?
Avons-nous encore la puissance spirituelle pouvant nous faire persévérer jusqu'à la fin pour être sauvé?
Le Christ à son retour nous trouvera-t-il éveillés ou endormis dans nos habitudes et comportements coupables?


Oui,
la fin des temps est proche.
Notre monde actuel en témoigne.
L'auteur de l'épître aux Hébreux nous encourage à sortir du péché et à marcher dans la grace de Dieu:

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins,
rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. (1.1s).

La situation la plus dangereuse pour un chrétien est celle dans laquelle il arrive à banaliser ses péchés, à les justifier au point de ne plus ressentir l'urgence de les abandonner en les confessant à Jésus-Christ qui pardonne gratuitement.

La fin des temps est proche.
Le Fils de l'homme est à la porte.
Dans quelle situation spirituelle te trouvera-t-il.
L'évangile a quelque chose de merveilleux aujourd'hui.
Il annonce qu'il n'est jamais trop tard pour venir à Jésus-Christ afin d'obtenir le pardon des péchés par la foi et la force spirituelle nécessaire pour sortir du péché et vivre dans la sanctification.

La fin des temps est proche, que celui qui a
des oreilles pour entendre, entende!

9 votes. Moyenne 4.33 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site