Inquisition médiévale

Inquisition médiévale[modifier]
  • 1199 : Le pape Innocent III assimile l'hérésie au crime de lèse-majesté défini dans le droit romain hérité de l'Antiquité dans la bulle Vergentes in senium.
  • 1200 : Vers cette époque : promulgation de lois punissant de mort les hérétiques par l'empereur Frédéric II (1220), par Louis VIII en France (1226), par Raymond V de Toulouse (1229), Pierre II d'Aragon (1226), etc. Le bûcher devient la sanction usuelle contre les hérétiques.
  • 1205 : Le pape Innocent III, dans sa bulle Si adversus vos, condamne ceux qui viennent à la défense des hérétiques, leur interdisant de fait le secours d'un avocat, voire de témoins à décharge.
  • 1207 : Le pape Innocent III fait prêcher la croisade contre les albigeois. Elle prendra fin par le Traité de Paris (1229)
  • 1213 : La décrétale Licet Heli permet d'appliquer la procédure inquisitoire contre les hérésies. Elle sera complétée par la décrétale Per tuas litteras.
  • 1215 : IVe concile du Latran, qui reprend et met en ordre toutes les dispositions relatives à la procédure inquisitoriale.
  • 1231 : Constitution Excommunicamus condamnant l'hérésie, excommunie les hérétiques, et officialisant les ordonnances du pouvoir temporel: la prison à vie pour les repentants, le bûcher pour les hérétiques récalcitrants.
  • À partir de 1231 : Les premiers inquisiteurs sont désignés et missionnés par le Saint-Siège, qui fait des choix pour le moins malheureux. Le premier des inquisiteurs Conrad de Marbourg, nommé en 1231, sera assassiné en 1233. En 1235, Robert le Bougre est nommé inquisiteur de France. L'Inquisition est confiée aux dominicains, mais cette fondation a lieu après la mort de leur fondateur, opposé à toute forme d'action autre que la prédication et la persuasion verbale.
  • 1232 : Suivant l'avis de son confesseur Raymond de Peñafort, Jacques Ier d'Aragon demande l'instauration d'une Inquisition en Aragon.
  • avril 1233 : Bulle Ille humani generis : la compétence contre les hérésies est retirée aux tribunaux ecclésiastiques quand un tribunal d'Inquisition existe.
  • 1234 : Les tribunaux d'Inquisition sont installés à Toulouse et Carcassonne. Ils sont confiés aux Dominicains.
  • 1237 : Raymond VII de Toulouse obtient la suspension de l'Inquisition dans ses États.
  • 1237 : À Carcassonne, répression particulièrement musclée par Ferrier, surnommé le marteau des hérétiques. Ce surnom sera plus tard donné à Torquemada et Antoine de Padoue.
  • 1239 : En Champagne, Robert le Bougre fait brûler 180 personnes au Mont-Aimé, jugées en à peine une semaine.
  • 1242 : Premier manuel de l'Inquisition, élaboré par Raymond de Peñafort.
  • 1242 : Deux inquisiteurs, Guillaume Arnaud et Étienne de Saint-Thibéry, sont assassinés à Avignonet.
  • 1244 : Fin de l'hérésie à Montpellier, le tribunal de l'Inquisition y est supprimé.
  • 1246 : Innocent IV veut suivre de près et intervient dans le fonctionnement des tribunaux d'Inquisition, ce qui cause des frictions (voir Inquisition médiévale).
  • 1249 : Sans passer par le tribunal de l'Inquisition, Raymond VII de Toulouse fait brûler quatre-vingts hérétiques en sa présence, sans leur permettre de se rétracter.
  • 1250 : L'Inquisition (inquisitio hereticæ pravitatis) est en place et fonctionne dans toute l'Europe occidentale.
  • 1252 : Pierre de Vérone, qui sera surnommé « Pierre Martyr », est assassiné en Italie. Il est canonisé un an plus tard.
  • 1252 : Innocent IV promulgue la bulle Ad extirpanda autorisant l'usage de la question dans les enquêtes de l'Inquisition. Cette autorisation est confirmée en 1259 (Alexandre IV) et 1262 (Clément IV), date à laquelle les inquisiteurs sont finalement autorisés à assister à la question.
  • 1254 : Innocent IV renouvelle l'interdiction faite aux autorités civiles d'emprisonner ou de brûler les hérétiques sans l'avis de l'évêque du lieu, interdiction souvent rappelée par la suite.
  • 1255 : Innocent IV prescrit l'usage des boni viri.
  • 1255 : Les dominicains s'établissent à Toulouse.
  • 1261 : Le témoignage des hérétiques et apostats est officiellement admis devant les tribunaux de l'Inquisition.
  • 1273 : Thomas d'Aquin dans la Somme théologique considère que la peine de mort peut être légitimement employée pour assurer le maintien de l'ordre public, y compris contre les hérésies.
  • 1278 : Deux cents cathares sont brûlés à Vérone.
  • 1286 : Plainte du consul de Carcassonne au roi de France sur la cruauté des inquisiteurs du lieu.
  • 1301 : Philippe IV le Bel prend prétexte des excès de l'Inquisition pour reprendre la main sur le fonctionnement de ces tribunaux.
  • 1306 : Clément V ordonne une enquête sur le fonctionnement de l'Inquisition dans le sud de la France.
  • 1307 : les premiers Templiers sont brûlés sur ordre de Philippe le bel.
Une béguine (telle Marguerite Porete), imprimée à Lübeck en 1489
Une béguine (telle Marguerite Porete), imprimée à Lübeck en 1489
Exécution des Templiers
Exécution des Templiers
  • 1312 : Constitutions Multorum querela et Nolentes sont promulguées lors du concile de Vienne, exigeant le contrôle de l'évêque du lieu pour tous les actes importants de la procédure de l'Inquisition.
  • 1314 : les Maîtres Templiers sont brûlés pour hérésie sodomie, etc....
  • 1321 : Le dernier dignitaire cathare, Guillaume Bélibaste, est brûlé à Villerouge-Termenès, par l'Inquisition de Carcassonne.
  • 1324 : Jean de Beaune, inquisiteur de Carcassonne.
  • 1326 : L'archevêque de Cologne intente un procès en Inquisition contre le théologien dominicain Jean Eckhart.
  • 1328 : Dernier hérétique brûlé à Carcassonne.
  • 1400 : La fonction d'inquisiteur devient progressivement un titre accessoire ou honoraire.
  • 1403 : L'Inquisition poursuit l'hérésie Vaudoise
  • 1415 : Jean Hus est brûlé pour hérésie.
    Jean Hus sur le bûcher.
    Jean Hus sur le bûcher.

3 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site