LE PECHE DE PRESOMPTION

LE PECHE DE PRESOMPTION

Le catholicisme maintient qu'être dans la certitude d'aller au paradis est un péché de présomption :

"Le premier commandement vise aussi les péchés contre l'espérance, qui sont le désespoir et la

présomption". Article #2091, p. 526

[Viennent alors deux définitions de la présomption. Nous sommes d'accord avec la première ; la

deuxième retient notre attention.]

"Il y a deux sortes de présomption. Ou bien, l'homme présume de ses capacités (espérant pouvoir se

sauver sans l'aide d'en haut), ou bien il présume de la toute puissance ou de la miséricorde divines

(espérant obtenir son pardon sans conversion et la gloire sans mérite)". Article #2092, p. 527. [C'est

nous qui soulignons].

[Cet article mérite d'être bien analysé car il pourrait paraître, à première vue, conforme à

l'Evangile.

Il n'en est rien.

Prenons tout d'abord la phrase sans la précision apportée par la parenthèse : <<il présume de la

toute puissance ou de la miséricorde divines>>

La Bible affirme, au contraire, que nous pouvons avec confiance nous attendre à la toute puissance

et à la miséricorde divine, si nous avons effectué une conversion telle qu'elle est définie dans

l'Evangile :

repentance pour mes propres péchés,

acceptation du sacrifice de Jésus, mort pour mes péchés à ma place,

reconnaissance de Jésus comme mon Sauveur et mon Seigneur

La conversion biblique est un événement unique dans la vie d'un chrétien : elle en marque le

début. Il y a un avant et un après. La conversion a lieu instantanément lorsqu'un homme exprime

sa foi dans la grâce de Dieu pour sa faute.

Reprenons notre analyse de l'article du catéchisme : la parenthèse exprime aussi l'idée de pardon et

de conversion : <<(espérant obtenir son pardon sans conversion et la gloire sans mérite)>>

Mais de quelle conversion s'agit-il ?

Selon la doctrine catholique, la conversion est continuelle (voir Article #2784, p. 686). Il faudrait

chaque jour se convertir (Article #2630, p. 650), et le sacrement de réconciliation continuerait

"l'oeuvre de conversion" (Article #1423, p. 371). On pourrait être chrétien et "se préparer à la

conversion" (Article #1963, p. 496) ...L'idée de "chrétiens" non convertis est parfaitement étrangère

à l'Evangile ; elle apparaîtrait totalement saugrenue aux apôtres !

En conclusion, la parenthèse ne peut être validement considérée pour rapprocher cet article de

l'Evangile.

Je laisse Rick Jones expliquer pourquoi, si nous sommes chrétiens selon la Bible, nous pouvons

avoir une parfaite assurance de notre sort dans l'au-delà.]

En prenant cette position, l'église catholique s'affirme une fois de plus être en contradiction avec

les Écritures :

" Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez

au nom du Fils de Dieu..." 1 Jean 5.13

Arrêtons-nous et raisonnons un instant. S'il y a un endroit nommé paradis, magnifique au-delà de

toute imagination, et s'il y a un endroit de tourments éternels appelé enfer, un Dieu aimant ne nous

Comprendre le catholicisme romain (c) unpoissondansle.net 29/102

dirait-Il pas comment accéder à l'un ... et échapper à l'autre ?

Dieu nous laisserait-Il dans l'incertitude pendant notre vie entière, sans que nous puissions savoir

comment échapper aux flammes de l'enfer et jouir au paradis avec Lui ?

Un Dieu aimant nous dirait-Il : "Faites autant de bonnes oeuvres que vous le pouvez, et croisez les

doigts au moment où vous paraîtrez devant Moi pour le jugement " ?

Ce ne serait pas de l'amour mais de la torture ! De la cruauté au plus haut degré !

Non !

Le Dieu d'amour nous donne un plan simple et clair pour échapper à cet affreux lieu de tourment

et être assuré d'aller au paradis :

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne

périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." Jean 3.16

La Bible déclare que ceux qui acceptent Christ par la foi et mettent leur confiance en Lui peuvent

savoir dès maintenant qu'ils ont la vie éternelle :

"Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la

colère de Dieu demeure sur lui." Jean 3.36

"En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a

la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie." Jean 5.24

Ce n'est pas un péché de présumer aller au paradis si on est né dans la famille de Dieu grâce à la

foi en Christ. C'est un fait biblique et une remarquable promesse faite par le Seigneur Jésus.

Ce n'est jamais présomptueux de prendre Dieu au mot. En vérité, Il aime ça :

"Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle ; et

elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main." Jean 10.27-28

Dieu veut que Ses enfants se reposent sur le fait qu'ils sont nés dans Sa famille et que leur destinée

éternelle est assurée :

"En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle." Jean 6.47

Remarquez bien que cette promesse n'est pas conditionnée à un certain nombre de bonnes oeuvres

effectuées. Vous pouvez avoir cette certitude dès maintenant. C'est la volonté de Dieu. Jésus a

déclaré :

"La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le

ressusciterai au dernier jour." Jean 6.40

Paul n'a pas considéré être présomptueux lorsqu'il écrivit qu'il était en route pour le ciel :

"Je suis pressé des deux côtés : j'ai le désir de m'en aller et d'être avec Christ, ce qui de beaucoup

est le meilleur ; mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair."

Philippiens 1.23-24

Cher ami, ne réalisez-vous pas que cette doctrine catholique vous garde sous influence ? L'église

catholique ne veut pas que vous sachiez que votre destinée éternelle peut être fixée, car alors vous

n'auriez plus besoin d'elle.

Comme il est tragique de voir les catholiques rester sous influence, servant l'église dans l'espoir de

gagner le paradis, quand le désir de Dieu pour eux est de leur donner l'assurance du salut dès

maintenant :

" ... espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment

point," Tite 1.2

Comprendre le catholicisme romain (c) unpoissondansle.net 30/102

"Et la promesse qu'il nous a faite, c'est la vie éternelle." 1 Jean 2.25

Vous devez être né de nouveau.

Pour avoir cette assurance, il faut absolument être né de nouveau :

"Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir

le royaume de Dieu." Jean 3.3

Pour naître de nouveau, vous devez recevoir Jésus-Christ dans la foi comme votre Sauveur

personnel et faire confiance en Lui seul pour votre salut. En effectuant cette démarche, vous

naissez dans la famille de Dieu :

"Mais à tous ceux qui l'ont [la Parole = Jésus] reçue [acceptée], à ceux qui croient en son nom, elle a

donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu" Jean 1.12

Une fois dans la famille de Dieu, vous devenez cohéritier avec Jésus-Christ :

"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de

Christ ..." Romains 8.17

En tant qu'héritier, vous ne devez plus vous inquiéter de votre destinée. Il vous est promis :

"... un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les

cieux" 1 Pierre 1.4

Cela n'est-il pas formidable ? Un héritage éternel dans les cieux est déjà réservé à tous ceux qui

deviennent enfants de Dieu. Jésus a rappelé à ceux qui croyaient en Lui que :

"Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je

vais vous préparer une place." Jean 14.2

Comprenez-vous quelle est la véritable nature de Dieu ? Il vous aime et veut que vous sachiez qu'il

n'est pas présomptueux de croire à Sa Parole et de se reposer dans ses bienfaits. Dieu vous aime et,

si vous êtes né de nouveau, Il veut que vous sachiez que vous avez la vie éternelle ... dès

maintenant !

Les liens peuvent être rompus

Dieu ne veut pas que vous soyez sous l'influence d'une "religion de bonnes oeuvres". Il veut avoir

une relation personnelle avec vous basée sur sa grâce merveilleuse. Dieu ne veut pas que vous

vous torturiez l'esprit, vous demandant où vous passerez l'éternité.

Demandez à Dieu d'ouvrir vos yeux afin que vous puissiez comprendre cette vérité sensationnelle.

Puis, acceptez Jésus en Lui adressant une prière comme celle-ci dans votre coeur :

"Cher Père Éternel,

j'admets que j'ai placé ma foi dans une religion et non en Toi. J'ai essayé de "gagner mon paradis" grâce à de

bonnes oeuvres commandées par mon église. Maintenant je réalise que les bonnes oeuvres ne me conduiront

jamais au ciel. C'est seulement en recevant Jésus que j'obtiendrai la vie éternelle.

Dès maintenant, je demande à Jésus-Christ de venir dans mon coeur et de me sauver. Je me repens de mes

péchés et je me repens d'avoir mis ma foi dans l'église catholique romaine. A partir de maintenant, je mettrai

ma confiance en Jésus-Christ seul.

Merci de m'avoir montré la vérité et de m'avoir sauvé. Merci de m'avoir donné l'assurance de mon salut.

Dans le nom de Jésus, Amen"

Si vous venez de faire une prière comme celle-ci, et y avez mis toute votre sincérité, Dieu a promis

que vous êtes maintenant Son enfant et que vous avez l'assurance d'aller au paradis après votre

mort.

Comprendre le catholicisme romain (c) unpoissondansle.net 31/102

Présomption ou foi ?

Ce n'est pas présomptueux de prendre Dieu et Sa Parole au sérieux. Ça s'appelle la foi. Quand

Jésus parcourut la terre, il donna à tous ceux qui mettaient leur confiance en Lui cette merveilleuse

promesse :

"Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous

prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi." Jean 14.3

Croyez au Christ dès maintenant. Vous serez heureux de l'avoir fait :

"Car l'Éternel aime la justice, Et il n'abandonne pas ses fidèles ; ils sont toujours sous sa garde,

Mais la postérité des méchants est retranchée." Psaume 37.28

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×