L'expérience de mort imminente (EMI), une expérience souvent trompeuse

L'expérience de mort imminente (EMI), une expérience

souvent trompeuse .

 

Dans cet article:
Je souhaiterais considérer d'un point de vue chrétien, la question de l'expérience de mort imminente (EMI), encore appelée en anglais near-death experience (NDE).
 Cette expérience est définie d'après le bureau de l’association internationale pour l’étude des EMI (IANDS en anglais), comme une expérience lucide avec la perception de la conscience hors du corps et se produisant au moment de la mort réelle, ou du risque de celle-ci, ou d’une situation médicale critique.
L'expérience de mort imminente, consiste en ce que l'esprit de la personne qui y est sujette, quitte momentanément son corps. Dans cet état hors du corps, l'esprit peut évoluer dans le monde spirituel.
Il faut noter que des évènements sont récurrents dans le témoignage des personnes sujettes à une EMI :
Plusieurs d'entre elles empruntent une sorte de tunnel, très souvent elles rencontrent des êtres, comme par exemple leurs proches décédés. Un évènement courant est la rencontre avec une lumière brillante. Cette lumière peut ne pas avoir de forme, ou bien être perçue comme un être. Sont généralement associés à cette rencontre d’intenses sentiments d’amour, de joie ou de paix. Parfois, les témoins voient un passage en revue panoramique de leur vie, etc. Enfin, le retour dans le corps s'il n'est pas involontaire, résulte souvent d'une discussion avec les êtres rencontrés.
Or, diverses évidences apparemment concluantes se dégagent de ces histoires. Celles-ci pour la plupart, s'opposent manifestement aux doctrines de l'Ecriture Sainte. Je m'en inquiète particulièrement, sachant que certaines peuvent être déstabilisantes pour un disciple de Christ. D'autre part, elles peuvent être complètement trompeuses à l'égard de ceux qui sont en recherche du sens de la vie.
Nous aborderons le sujet en considérant les enseignements de la Bible au sujet du monde spirituel, agrémenté d'un témoignage. A la lumière de ces considérations, nous continuerons par une analyse critique de deux EMI notables et de leur message. Enfin nous conclurons sur la validité de ce message d'un point de vue biblique.
*******
La Bible parle en particulier du paradis appelé aussi troisième ciel (2Co 12:2;4), ce qui nous permet de déduire l'existence de trois cieux, habités de certaines populations d'êtres.
 La Bible nous permet de comprendre que le troisième ciel est celui où se trouve le trône de Dieu et ses serviteurs (voir Ap 4), ainsi que le paradis promis aux hommes (cf. Lu 23:43). D'un autre coté, la Bible affirme que les lieux célestes sont aussi occupés par les esprits apostats, les démons. De ces lieux, ils peuvent exercer une influence diabolique sur la terre et ses occupants :
Eph 6:12 Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les principautés, contre les puissances, contre les princes des ténèbres de ce siècle, contre les puissances spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes.
Pour pouvoir situer mieux la localisation des habitants du ciel, il faut remarquer que la Bible assimile la sagesse humaine à la sagesse diabolique et l'oppose à celle qui vient "d'en haut", c'est à dire à celle de Dieu :
Jas 3:15 Ce n’est point là la sagesse qui vient d’en haut, mais elle est terrestre, animale et diabolique.
Ainsi donc, la Bible nous permet de comprendre que ni les hommes vivants, ni les démons ne résident dans le troisième ciel. Mais au contraire, ils habitent à un niveau spirituel inférieur. Nous pouvons donc, sans préciser plus, considérer le premier et le deuxième ciel, comme l'habitation principale des populations d'hommes et de démons.
Ce qu'il est important de savoir de l'activité des démons, c'est qu'ils tentent continuellement d'exercer leur influence sur l'ensemble des hommes (Eph 2:1-2). Par dessus-tout, ce travail de manipulation s'opère sans que les hommes, pour la plupart en soient conscient (Ac 26:18). Or, c'est là le but de ces esprits que de diriger la destinée de l'homme tout en restant caché, et leur ambition est bien de le rester :
2Ti 2:26 Et qu’ils sortent de l’ivresse des pièges du diable, qui les tient captifs et soumis à sa volonté.
Si donc un esprit d'homme s'aventurait sur le territoire des démons, dans le monde spirituel, il n'y aurait alors pas plus de raisons pour qu'ils se montrent, ou qu'ils se présentent tels qu'ils sont, au contraire !
Dans une telle situation, ils en profiteraient pour tromper cet homme, à moins que celui-ci ne soit exceptionnellement protégé par l'esprit de Dieu, et par ses anges.
Howard Pittman, est un de ceux qui ont bénéficiés de cette double protection, suite à une mort clinique. Dans son livre J'ai vu le royaume des démons, Diffusions impact de la foi, 1986, il relate l'activité de milliards de démons, soumis à leur hiérarchie satanique:  "Lorsque mon esprit fut enlevé de mon corps, les anges m'escortèrent jusqu'au deuxième ciel et me permirent de voir de mes yeux les actions de cette hiérarchie si complexe. [...] Toutes les créatures spirituelles de ce monde en avaient également conscience". (p. 28)
En particulier, son expérience nous permet de nous représenter à quel point l'activité des démons est structurée. Les démons nous connaissent profondément, nous analysent, nous suivent en permanence en vue de nous tenter (voir 1Pi 5:8). Tout cela se passe dans le monde spirituel contigu au monde matériel :
"L'ange me dit que je pourrais encore être le témoin de l'activité des démons dans le monde physique. [...] J'observais avec étonnement les démons allant et venant pour traquer leurs victimes humaines. [...]. Chaque victime avait été habilement étudiée et ses faiblesses cataloguées avec précisions." (Ibid., p. 89)
Notons que chaque entreprise des démons pour agir dans notre monde résulte d'une planification minutieuse :
 "Je fus transporté dans ce qui me parût être une station-service ordinaire, vendant de l'essence d'une marque connue. [...] Je ne pouvais croire à la quantité et à la diversité des démons qui évoluaient autour de cette station [...] Certains arrivaient de diverses directions, d'autres s'en allaient. [...] Chaque incident avait un but précis et était soigneusement orchestré." (Ibid., p. 91)
Comme nous pouvons le comprendre, les démons sont extrêmement présents et actifs dans le monde spirituel contigu au notre. Ils seront donc tout aussi présents et actifs au moment d'une EMI, voire d'une sortie volontaire du corps, appelée encore projection astrale. Le témoignage d'Howard Pittman montre à ce propos, que les démons étaient bel et bien à ses cotés à l'heure de sa mort. Ils le tentèrent en effet sur son lit de mort, au service des urgences d'un hôpital :
"Réalisant que Dieu seul pouvait me rendre la vie, j'ai prononcé une prière simple, [...] A la fin de cette prière, j'entendis la plus belle des voix. [...] Simplement par le ton de sa voix, celui qui parlait donnait à comprendre qu'il était Dieu. [...] "[...] Tout ce que tu as toujours voulu sera à toi. Simplement ne respire plus". [...] J'allais certainement faire ce qu'il me demandait. Puis, comme un coup de tonnerre, j'eus l'impression de crier aussi fort que je le pouvais : "Non, tu mens. Je viens de demander à Dieu de rallonger ma vie. Si je ne respire plus, je mourrai. Tu n'es pas Dieu" (Ibid., p. 25-26)
Les démons peuvent séduire les hommes, particulièrement lors d'une EMI, car ce sont des êtres spirituels bien supérieurs, capables de subjuguer la perception spirituelle des hommes.
Les démons peuvent à leur gré, générer toutes sortes de choses dans le monde spirituel. Ils peuvent y planter des décors réalistes, contrefaire divers personnages et amener les gens à des convictions extrêmement intenses. Notons bien que d'après la Bible, ils peuvent parfaitement se présenter tels qu'ils ne sont pas, savoir comme des êtres de lumière, de paix et d'amour :
 2Co 11:13 Car de tels hommes sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs qui se déguisent en apôtres de Christ.
2Co 11:14 Et cela n’est pas étonnant, car Satan lui-même se déguise en ange de lumière.
N'oublions pas non plus que les démons sont plus vieux que l'humanité. Il est donc aisé pour eux de reproduire au travers les âges et au fil des générations les mêmes évènements au cours d'une EMI. Tout cela dans le but de faire penser aux hommes que l'expérience spirituelle résultante est universelle et normale.
  Finalement, les démons peuvent utiliser leurs capacités pour transmettre un message trompeur à leur visiteur. Or, ce qui me parait être la pensée majeure transmise par le biais des expériences aux frontières de la mort, n'est autre que la pensée du nouvel âge.
*******Je commencerais, pour illustrer mon propos par le commentaire d'une EMI relatée dans le livre "The Near-Death Experience : A Reader" (traduction française), Lee Worth Bailey, Jenny Yates, arrivée à un homme du nom de Mellen-Thomas B..
 Le nouvel âge enseigne notamment le panthéisme. C'est à dire que Dieu est une force ou une intelligence impersonnelle, et que tout l'univers est Dieu et participe à sa divinité. C'est effectivement ce que l'on comprend dans l'expérience considérée :
"La lumière est quelque chose de vivant. Tout est fait de lumière, même les pierres. Donc, tout est vivant. Tout est fait de la Lumière de Dieu ; tout est très intelligent." 
 
Le nouvel âge dit que l'accomplissement véritable de l'humanité se trouve dans un état de réalisation de soi. C'est à dire, qu'il faut réaliser que nous sommes nous même Dieu; il s'agit là d'un héritage de l'hindouisme. Le récit corrobore parfaitement cette vue :
  "Ainsi, la Lumière me montrait la matrice du Moi Supérieur. Il m’est apparu très clairement que tous les Mois Supérieurs sont connectés en un seul être, tous les humains sont connectés en un seul être, nous sommes en fait un seul et même être, différents aspects du même être. Ce n’est pas lié à une religion spécifique." (Ibid.)
 
"J’étais dans le Vide et j’avais conscience de chaque chose ayant jamais été créée. C’était comme si je regardais avec les yeux de Dieu. J’étais devenu Dieu. Soudain, je n’étais plus moi. [...] Les hommes sont tellement occupés à essayer de devenir Dieu alors qu’ils devraient se rendre compte qu’ils sont déjà Dieu et que Dieu devient eux. C’est de cela qu’il s’agit réellement." (Ibid.) 
 

Dans la philosophie du nouvel âge, on enseigne la négation de l'état de péché de l'homme décrit par la Bible, ainsi que celui du moyen de salut institué par Dieu en Jésus. (cf. Ro 3:23-24)
Ainsi, dans le nouvel âge, le salut n'a aucun sens, seul l'épanouissement compte. Il s'agit d'un épanouissement spécifique, par le moyen de l'apprentissage de connaissances et de l'amour de l'autre. C'est exactement le sens du message ci-dessous :
"La réponse a été qu’aucune âme n’est intrinsèquement mauvaise. Les choses terribles qui sont arrivées aux hommes peuvent leur faire faire des choses mauvaises, mais leur âme n’est pas mauvaise. La Lumière m’a dit que ce que tous les hommes recherchent, ce qui les soutient, c’est l’amour. Ce qui fausse l’homme, c’est le manque d’amour." (Ibid.)
 
Le nouvel âge intègre aussi la théorie de l'évolutionnisme, élaborée au 19ième siècle par Charles Darwin. D'après sa théorie, les diverses formes de vie se sont créées et transformées de façon naturelle. Depuis, on en est venu à penser que l'univers lui-même aurait pu se construire à partir d'un "Big Bang". C'est aussi ce genre d'idées qui sont sous-entendues dans l'expérience :
 
"J’étais dans la pré-création, avant le Big Bang. [...] Quand je dis que je pouvais voir ou percevoir éternellement, cela signifie que je pouvais faire l’expérience de toute la création se générant elle-même. C’était sans commencement ni fin." (Ibid.)
  Le nouvel âge tient aussi de la théosophie dans ce qu'il affirme que toutes les religions contiennent des vérités communes qui transcendent toutes les différences. La théosophie professe que la sagesse divine est omniprésente dans l'univers et dans l'homme; elle s'apparente donc en cela au panthéisme. C'est là ce que l'on comprend de l'EMI étudiée :
  "Ma requête a donc été acceptée et j’ai pu converser avec la Lumière. Elle ne cessait de prendre différentes formes telles que : Jésus, Bouddha, Krishna, des mandalas, des images archétypales et des symboles" (Ibid.)
  "J’ai demandé à Dieu : « Quelle est la meilleure religion sur la planète ? Laquelle a raison ? » et la Divinité a répondu avec un grand amour : « Cela ne m’intéresse pas. ». [...] La Divinité Ultime de toutes les étoiles nous dit : « La religion que vous pratiquez n’importe pas. » Elles vont et elles viennent, elles changent. Le Bouddhisme n’a pas toujours existé, le Catholicisme n’a pas toujours existé et toutes vont être plus éclairées. Plus de lumière arrive actuellement dans tous les systèmes." (Ibid.)
 La réincarnation est, elle aussi une doctrine fondamentale du nouvel âge. Dans l'hindouisme celle-ci consiste pour l'homme en un cycle d'incarnations incessant duquel il n'échappe que par l'accès à un état de non-existence. C'est ce que l'on comprend des propos suivants :
 "La Lumière m’a expliqué que la mort n’existe pas ; nous sommes des êtres immortels. Nous avons déjà été vivant depuis toujours ! Je me suis rendu compte que nous faisons partie d’un système vivant naturel qui se recycle sans fin. On ne m’a jamais dit que je devais revenir [dans le monde spirituel - NDA]. Je savais tout simplement que ce serait le cas." (Ibid.)
 Voici un deuxième exemple, tirée d'un témoignage d'EMI de la base de IANDS France. On montre à la personne la vue panoramique de ses vies antérieures :
  "Elle eut alors une vision panoramique de vies antérieures, mais pas de cette vie-ci. Elle constata combien certaines de ses morts avaient causé de peines à ses familles et accepta alors de revenir pour ne pas les infliger de nouveau à présent. Elle renonça à résister, fit tout le chemin inverse aspirée par l'arrière et revint brusquement dans son corps, par la tête." (Patricia)
  Dans le nouvel âge, diverses vues cohabitent, mais souvent l'idée est que la personne peut choisir librement les modalités de sa réincarnation. Les propos ci-dessous sont tirés de la base de témoignages d'EMI (traduction française) de la fondation de recherche sur les expériences de mort imminente, (NDERF en anglais). Ils sous-entendent manifestement le choix antérieur de la personne de s'incarner :
 
"Ensuite, je me souviens de m’être retrouvée en présence de l’être de lumière rencontré en premier; celui-ci me disait que je devais retourner. J’ai répondu : « C’est hors de question, je ne le ferai pas! » [...] On me dit que mon heure n’était pas venue, qu’on m’avait permis une petite visite chez moi, mais que je devais réaliser mon but sur terre et accomplir la tâche que j’avais choisie. L’être de lumière me rappela que mon but était de développer l’amour et la compassion et de les exprimer sur terre, et que mon travail consistait à aider les autres de toutes les façons possibles. J’avais choisi cela de moi-même." (Lana)
 
Le nouvel âge enseigne que les facultés médiates sont désirables et doivent être développées. Avec les EMI, les choses vont dans le même sens, puisque ces facultés apparaissent très fréquemment chez leurs sujets. En effet, ceux-ci reviennent souvent de leurs expériences nantis de dons tels ceux de télépathie, de contact avec les morts, de sortie du corps, de guérison, de divination... en d'autres termes avec une puissance démoniaque leur allouant ces dons. Or ces pratiques sont condamnées par la Bible (De 18:10-12). Le témoignage de Mellen-Thomas B. en fait état, prétendant que cela serait une chose naturelle voulue par Dieu :
 "Depuis mon retour, j’ai fait spontanément l’expérience de la Lumière, j’ai appris comment aller dans cet espace pratiquement n’importe quand, en méditant. Chacun d’entre vous peut le faire. Vous n’avez pas à mourir pour faire cela. Cela fait partie de votre équipement, vous êtes déjà câblés. Le corps est l’être de Lumière le plus magnifique qui existe. Le corps est un univers d’une Lumière incroyable. L’esprit ne nous pousse pas à dissoudre ce corps. Ce n’est pas ce qui se passe. Cessez d’essayer de devenir Dieu ; Dieu est en train de devenir vous. Ici."
 Nous venons d'établir clairement à l'aide de ces exemples que l'enseignement typique des EMI, est celui du nouvel âge. Il est évident que d'un point de vue biblique cet enseignement est basé sur des doctrines de démons.
  *******
Je voudrais maintenant parler des expériences de mort imminente, pour lesquelles on ne peut mettre en évidence un caractère anti-biblique ou du moins aussi évidement que l'on vient de le faire. Il n'y a en fait, rien qui empêche que leur source ne soit identique à celle des EMI à contenu non-biblique. En effet, s'il est vrai que Dieu donne des visions pour enseigner les croyants (voir par ex. Eze 8:3), rappelons que toute vision biblique ne vient pas forcément de Dieu.
Ces expériences qui, tout en ne s'éloignant pas du modèle type des EMI, font parfois intervenir des éléments bibliques. On y retrouve des personnages tels Jésus, les anges et les démons. Elles peuvent présenter aussi des lieux tels le paradis, l'enfer, etc.
 
Le rapport d'une telle expérience ne permet pas de juger à première vue de son origine, puisqu'il ne contient pas manifestement d'éléments non-biblique. En revanche, ceux-ci sont très souvent présentés au lecteur de manière suggestive, en jouant sur les ambiguïtés du rapport d'expérience.
  Pour illustrer ce propos, je considèrerai le témoignage assez célèbre de George Ritchie, d'après son livre "Retour de l'au-delà", Ed. Robert Laffont, 1986.
Son EMI comporte des éléments classiques, un des premiers étant la rencontre avec la lumière. Dans son expérience, la lumière se présente à lui par suggestion, comme étant le Fils de Dieu.
  "Il était trop brillant pour qu'on puisse le regarder en face. Je voyais alors que ce n'était pas de la lumière mais [...] un homme fait de lumière [...]. Je me mis sur mes pieds et, pendant que je me levais, me vint cette prodigieuse certitude : "Tu es en présence du Fils de Dieu"" (p. 65) 
 

  Comme nous l'avons vu précédemment, la personne de lumière est tout à fait capable de s'identifier au "Fils de Dieu", mais aussi à d'autres divinités telles "Bouddha et Krishna". Il aurait fallu éprouver cet esprit, comme la Bible nous le recommande :
  1 Jn 4:1 Bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s’ils sont de Dieu; car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. 
 

Advient ensuite le non moins classique passage en revue panoramique de la vie.
  "Qu'as-tu fais de ta vie que tu puisses me montrer?, [...]. La question, comme tout ce qui venait de Lui, avait trait à l'amour : combien as-tu aimé au cours de ta vie ? As-tu aimé les autres comme je t'aime ? Totalement ? Inconditionnellement ? [...] Mais, quelqu'un aurait dû me le dire, pensai-je avec indignation ! [...] Je te l'ai dit par la vie que j'ai vécue. Je te l'ai dit par la mort que j'ai subie. Si tu me regardes, tu en verras plus." (Ibid., p. 73-74)
 Un trait commun des épisodes d'EMI, est cette question "Qu'as-tu fais de ta vie". Son sens est d'ailleurs parfaitement représentatif sous cette forme : "As-tu aimé les autres comme je t'aime ? Totalement ? Inconditionnellement ?"
Or, nous avons vu que lorsque l'être de lumière prêche le nouvel âge, son intérêt pour l'amour est le même, par contre, le péché est complètement ignoré. On pourrait croire que dans le cas présent l'être de lumière qui est le "Fils de Dieu", ignore le péché parce qu'il est effacé par l'œuvre expiatoire de la croix. Mais dans ce cas, cela n'est pas explicite, c'est seulement implicite pour un lecteur à sensibilité chrétienne, pas pour les autres.
On peut donc se poser la question du pourquoi ce Jésus n'axe pas son intérêt autant sur la repentance que sur l'amour. (voir Lu 15:7)
De même, ce Jésus devrait s'intéresser à la foi en lui, (cf. 1Ti 1:5) c'est à dire s'intéresser à la manière avec laquelle le disciple de Christ obéit à l'Esprit du Christ en lui :
  
 

Ga 2:20 Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé, et qui s’est donné lui-même pour moi.
Ces questions restent souvent en suspens même dans le cas où le rapport d'expérience se trouve être globalement en accord avec les Ecritures. Un exemple est celui de l'expérience d'Alexa (1973) tirés de la base de témoignages d'EMI (traduction française) de la fondation de recherche sur les expériences de mort imminente, (NDERF en anglais). Lors de la revue de la vie, on se focalise notamment sur la bonté de la personne, mais la question dont on parle n'est pas abordée :
  "Le passage en revue de ma vie à commencé. Absolument tout ce que j’avais pensé, fait, dit, détesté, lorsque j’avais aidé ou non, a été montré comme sur un home cinéma. A quel point j’avais été cruelle avec les gens, comment j’aurais pu les aider, comme j’avais été méchante avec les animaux… [...] De honte, je suis tombée face contre terre. J’ai vu comment les effets de mes actes pour aider, ou leur absence, s’étaient répercutés sur les autres et sur leur vie. Ce n’est qu’à ce moment là que j’ai compris que chaque petite décision ou choix affecte le monde entier. La sensation d’avoir laissé tomber mon Sauveur n’était que trop réelle. Etonnamment, même pendant cette horreur, j’ai ressenti la compassion, l’acceptation de mes limitations par le Seigneur et les Autres. 
 Pendant ce passage en revue, l’être maléfique était présent. [...] Chaque fois que je me trompais ou que je ratais quelque chose, cela le réjouissait énormément et il criait : « LA ! Vous avez vu comment elle a échoué ? Pourquoi n’a-t-elle pas mieux fait ou mieux aidé ? Ne doit-elle pas être PUNIE ? ». J’étais ravagée. Mes quelques pauvres petites bonnes actions ne pouvaient satisfaire les normes parfaites de Dieu. Je méritais tout ce que je récoltais. Puis lorsque ce fut terminé, une voix gronda : « EST-ELLE COUVERTE PAR LE SANG DE L’AGNEAU ? » Réponse : « OUI !!! »
 Le tribunal a disparu, l’être maléfique, Satan, a hurlé, sifflé, rétréci et « Pouf », il a disparu. Tout s’est évanoui sauf Jésus Christ, qui me regardait avec un AMOUR INCROYABLE ! "
 
Dans ce cas, on comprend bien que le sacrifice de Jésus est sensé avoir eut un rôle de purification de cette personne. Mais répétons-le, la part d'obéissance à l'Esprit de Jésus n'est quant à elle toujours pas requise par les différents intervenant de cette EMI, -Jésus ou le diable-, seule l'est la bonté indépendamment de l'obéissance. Pour ma part j'y vois une contradiction avec la Bible, qui appuie particulièrement cette nécessité. Considérons un dernier verset central attestant notre propos :
  Ro 8:1 Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit;
  Reprenons le fil de l'expérience de George Ritchie. Jésus l'emmène voir divers spectacles mettant en scène des êtres désincarnés côtoyant les vivants sans être vu d'eux. En particulier, il découvre quelque part sur la terre, la scène d'une rixe impliquant des milliers d'êtres désincarnés animés par des sentiments de haine :
  "Cette plaine était peuplée et même envahie par des hordes d'êtres désincarnés comme des fantômes. [...] partout des gens paraissaient engagés dans des combats mortels, se tordant, se frappant, s'étreignant. [...] Si j'avais supposé que c'était ça l'enfer, maintenant j'en étais sûr. [...] Ces créatures paraissaient seulement prisonnières d'habitudes de pensées et d'émotions : haine, convoitise, destruction." (Ibid., p. 85-87)
 La Bible nous permet de savoir que ce spectacle, n'est pas l'enfer (voir Lu 16:23-28). Mais, les questionnements qui s'imposaient alors à la pensée de George Ritchie, ne peuvent que semer le doute.
 
Les enseignements du nouvel âge au sujet de l'après vie, s'inspirent essentiellement du Bouddhisme tibétain. Les esprits des morts sont libres d'évoluer entre différentes sphères spirituelles en fonction de la compatibilité de leur propre niveau spirituel avec celles-ci :
Les sphères basses seraient réservées aux esprits malheureux. La réincarnation correspondrait à un niveau intermédiaire. Les sphères hautes seraient réservées aux esprits accomplis s'étant libérés des préoccupations terrestres.
En particulier, le nouvel âge enseigne la possibilité qu'après la mort, l'esprit puisse évoluer d'une "basse sphère" vers une "haute sphère" spirituelle.
Cette conception de l'après vie entre en contradiction directe avec celle enseignée par la Bible. En effet, la seule "haute sphère" qui assure l'incorruptibilité éternelle s'appelle dans la Bible, le paradis. On y entre directement après la mort, et non, suite à une évolution dans le monde spirituel. (cf. Luc 16:24-26; Heb 9:27)
  Dans la scène considérée la possibilité d'évolution telle que nous l'avons présentée, n'est pas explicitement exprimée, par contre elle l'est implicitement.
En effet, on y retrouve une idée du nouvel âge, savoir que même dans un "bas niveau", les esprits plongés dans le malheur seraient assistés par des esprits supérieurs.
Leur présence faciliterait une émancipation de l'état des esprits en souffrance, si, sans que le libre arbitre de ceux-ci ne soit forcé, ils en viennent à désirer un état meilleur.
 
 "Peut-être n'était-ce pas Jésus qui les avait abandonnés ici, mais eux qui avaient fui la Lumière où leur obscurité était découverte ? Ou... étaient-ils aussi solitaires qu'il y paraissait tout d'abord ? Je me rendis compte petit à petit qu'il y avait quelque chose d'autre dans cette plaine, avec ces corps en lutte. [...] Cette plaine désolée était survolée par des êtres apparemment faits de lumière. C'était leur taille même et leur lumière aveuglante qui m'avaient tout d'abord empêché de les situer. [...] aucune de ces créatures querelleuses n'était abandonnée : on s'en occupait. Il était tout aussi évident qu'aucune d'entre elles ne le savait." (Ibid., p. 89-90)
Il faut noter que la ressemblance de ces esprits de lumière avec les anges bibliques n'est pas anodine. En effet, elle ne peut que renforcer l'idée que le Dieu biblique aurait à coeur de manifester, d'une certaine manière sa grâce aux esprits des morts en dehors du paradis.
 "Jésus avait été là, dans ces scènes de Shéol. C'était dans Sa lumière, dans Sa compassion que j'avais vu le terrible spectacle, et cela jetait un rayon d'espoir, même en enfer." (Ibid., p. 156) 
 

  Un peu plus loin, le récit mentionne clairement une sphère spirituelle plus élevée que la précédente. Cette sphère accueille semble-t-il des êtres plus évolués spirituellement, mais encore attachés en partie aux choses terrestres :
 "Maintenant, derrière nous, au-delà de nous, partout, je commençais à percevoir un royaume entièrement nouveau ! D'immenses immeubles se dressaient dans un joli parc ensoleillé, et il y avait un lien entre les différentes constructions, un modèle d'après lequel ils étaient disposés, ce qui me faisait penser à une université bien organisée. [...] C'était plutôt un gigantesque centre d'étude, bourdonnant de l'excitation de grandes découverte. [...] Dans plusieurs de ces salles, des silhouettes encapuchonnées se penchaient sur des cartes et diagrammes compliqués ou s'asseyaient aux commandes de consoles très fournies scintillantes de lumière [...] Nous allâmes ensuite dans une bibliothèque qui avait la taille de l'université de Richmond. [...] "Nous nous trouvons au coeur de la pensée terrestre." [...]
- Lorsque ces personnes étaient sur terre, ont-elles évolué au-delà des désirs égoïstes ?
 - Elles ont évolué et elles ont continué à évoluer." (Ibid., p. 93-97)
 D'après le texte, il parait évident que les êtres qui habitent cette sphère sont dans un état d'évolution spirituel intermédiaire.
Directement après, le récit mentionne une nouvelle sphère spirituelle, qui s'apparente manifestement au paradis biblique :
 
"Même ce que j'avais pensé d'un "plan élevé", de pensées profondes, de connaissance, n'était pas très éloigné du plan physique où les êtres désincarnés étaient encore attachés au monde palpable. Maintenant, pourtant, nous paraissions avoir laissé la terre derrière nous [...] Et je vis alors [...] une ville éclatante [...] Sa clarté semblait émaner des murs, des rues, des êtres que je voyais maintenant se mouvoir. [...] Ces brillantes créatures n'étaient-elles pas celles qui avaient mis Jésus au centre de leur vie ?" (Ibid., p. 98-99)
  Pour résumer, le récit parle d'abord des basses sphères des prisonniers, puis d'une sphère intermédiaire, enfin de la sphère supérieure du paradis. On y retrouve certes les notions bibliques d'enfer et de paradis. Mais dans une certaine mesure, on y retrouve aussi cette gradation en niveaux spirituels du bouddhisme tibétain. Ce mélange a pour effet d'introduire insidieusement la notion d'évolution et d'émancipation des esprits des morts dans le schéma biblique de l'après vie.
 
Nous nous arrêterons là, pour ce qui concerne notre analyse critique de ce témoignage. Il apparaît que le message du nouvel âge est tout autant présent dans celui-ci, que dans le premier, mais sous une forme plus subtile.
 *******
Nous avons commencé par aborder la question de l'expérience de mort imminente en définissant les lieux célestes d'après l'Ecriture. Nous avons aussi vu que leurs habitants, les démons tentent les hommes en permanence. Nous avons vu que ceux-ci sont en mesure de générer toutes sortes d'illusions trompeuses.
  Au travers du commentaire d'un premier récit d'EMI, nous avons montré que les démons exploitent cette expérience de mort imminente pour professer le nouvel âge aux hommes qui la vivent.
  Le second récit d'EMI était dépourvu de composantes "nouvelle-ageuses" manifestes et possédait un caractère biblique. Néanmoins on a vu que ses éléments n'en remettaient pas moins en question certaines des doctrines fondamentales de la Bible.
  J'espère donc que cet article, sera un message d'avertissement capable de favoriser l'esprit critique de chacun, à l'égards des témoignages d'EMI.
 

7 votes. Moyenne 4.57 sur 5.

Commentaires (1)

1. WebmestreJCV (site web) 08/09/2014

Cet article fait l'objet de la révision suivante :

http://reflexionsjesus.wordpress.com/2013/01/02/les-experiences-de-mort-imminente-emi/

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×